Ce projet est cofinancé par l'Union européenne avec le fonds européen de développement régional.

image image

Présentation

Afin d’améliorer l’accompagnement des personnes en situation de handicap moteur et intellectuel, et plus particulièrement de polyhandicap, quatre organismes spécialisés ont décidé d’unir leurs compétences et leur expertise en créant dès 2013 : le groupement de coopération médico-sociale (GCMS) POLYCAP :

  • La Sauvegarde du Nord,
  • L’ANAJI,
  • Le GAPAS,
  • Le CCAS de la Ville de Roubaix,
  • L'AFEJI.

Nos missions

Les missions du Groupement se déclinent autour de 4 grands axes :

– Le parcours des populations accueillies. L’objectif étant de garantir à chaque personne accueillie un parcours répondant au plus près à ses besoins par :

  • Le décloisonnement de l’accompagnement et de prises en charge en offrant des prestations globales, des parcours diversifiés et complémentaires.
  • La promotion de la participation des personnes aux actions mises en œuvre.
  • Les échanges de pratiques en termes d’observatoire social et de réponses adaptées.

– L’approche territoriale : en apportant une réflexion territoriale concertée.

– La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences : il s’agit d’adopter une politique d’engagements communs en matière de ressources humaines par :

  • La possibilité de mobilité des salariés entre les membres,
  • La mutualisation de la réflexion en matière de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences.

– La mutualisation des moyens : en vue de concevoir des politiques communes de recherche-développement au bénéfice des personnes accompagnées

 

Nos objectifs

  • Améliorer les réponses aux besoins des personnes accompagnées par la complémentarité des savoir-faire de ses membres ;
  • Mutualiser nos compétences et expertises ;
  • Fédérer les professionnels et leurs pratiques et développer le travail en équipe ;
  • Optimiser les services rendus aux personnes avec des besoins spécifiques liés à la singularité de leur handicap : polyhandicap, handicaps rares, cérébraux lésions…

 

Les bénéficiaires

 

Nos principes d’interventions :

  • Se fonder sur une approche positive des capacités des personnes (concept de Valorisation des Rôles Sociaux). Il s’agit de considérer que « le handicap n’est pas un attribut de la personne, mais plutôt un ensemble complexe de situations, dont bon nombre sont créées par l’environnement social » ;
  • Favoriser l’autodétermination, au sens de la prise de décision et de l’amélioration de la qualité de vie des personnes, mais également la participation citoyenne au sens d’une construction collective ;
  • Promouvoir le droit à l’accomplissement ainsi que le soutien de la personne et sa famille ;
  • Favoriser le développement des apprentissages tout au long de la vie en gardant à l’esprit que la temporalité n’est pas la même pour tous ;
  • Appréhender les arts et loisirs comme des vecteurs d’inclusion sociale et d’épanouissement ;
  • Accorder une importance de premier ordre à la recherche scientifique ;
  • Investir dans la formation et la qualité de vie au travail. Considérer que l’épanouissement professionnel bénéficie in fine aux personnes accompagnées ;
  • Respecter les spécificités des organismes et structures afin de coopérer et travailler ensemble, accepter les différences et se remettre en question ;
  • S’interroger sur les axes de travail communs et leur cohérence, tout ayant à cœur d’éviter « l’entre soi » sur des sujets qui méritent d’être partagés ;
  • Déployer une approche non segmentée en cherchant à développer les relations avec d’autres acteurs du champ du handicap et de la santé, mais aussi en dehors. Le handicap concerne la société civile dans son ensemble, il convient donc de développer nos relations avec les partenaires publics (éducation nationale, recherche, emploi, culture, protection de l’enfance…), comme privés (start-up, acteur de l’économie sociale et solidaire…) ;
  • Comme tous les acteurs de la société, s’approprier les enjeux liés au développement durable.